« Le designer a une responsabilité sociale… »

D

epuis l’enfance, une question taraude Fabien : « Comment cet objet est-il fait ? Comment fonctionne-t-il ? » Sans savoir qu’il deviendrait un jour designer-chercheur, il s’oriente au cours de ses études vers un CAP, suivi d’un bac Pro en communication visuelle qui le conduira, quelques années plus tard, vers un master en design produit et mobilier. C’est là qu’il acquiert la conviction que « l’imperfection a une dimension esthétique, qu’elle est créatrice de singularités ». Après quelques expériences à l’étranger et en particulier à Amsterdam, où il travaille pendant sept mois comme assistant pour le studio Pepe Heykoop, il décide de se mettre à son compte en 2013. « Pour moi, le designer a pour mission de développer un bagage culturel et de valoriser les savoir-faire, confie-t-il. Il a une responsabilité sociale dans ce qu’il crée, en orientant le consommateur vers des produits de qualité, en leur apportant une valeur, un sens. » Observation, intériorisation, expérimentation… Le processus créatif du designer respecte chacune de ces étapes, à l’image de ses délicats « Vases Brûme » révélant des formes nuageuses aléatoires, ou de sa table « Vuoristo », qui revisite la montagne finlandaise de manière éminemment subjective (voir encadré).

Produire avec peu, fabriquer ses propres outils, devient alors un leitmotiv d’ordre éthique. Installé à Baran, un hameau périgourdin situé à Castels, près de Sarlat, Fabien prélève dans les environs immédiats de son atelier le bois qu’il utilise pour ses créations, « afin, dit-il, de privilégier le circuit le plus court possible ». Et depuis peu, c’est aussi là, dans cette proximité avec la matière brute, qu’il exploite de petits gisements d’argile. Le goût pour le local et l’amour du terroir l’ont d’ailleurs conduit à retaper la grange de 200 m² qui appartenait à son grand-père. Avec son sol en terre battue et ses murs en parpaing, l’impression n’est pas exactement celle d’un cabinet de design parisien, mais qu’importe, lui trouve l’endroit « génial » : « Tous les matins, je prends le même chemin que mon grand-père emprunte depuis 60 ans. Ce côté transmission me plaît beaucoup. J’aime connaître la terre sur laquelle je marche. »

Concernant le projet AMI Design, c’est la notion d’appartenance à un groupe, à un collectif, qui l’a décidé à prendre part à l’aventure : « Parfois, j’ai du mal à trouver ma place autour d’experts de matériaux, confesse-t-il humblement. Par exemple, je n’ai pas les capacités ou les connaissances d’un ébéniste. Mais ce qui m’intéresse, c’est de faire vivre nos idées, de valoriser un terroir et d’apporter ma pierre à l’édifice, pour que ce projet puisse rayonner au niveau national, et pourquoi pas, international. ».

Exemples de créations…

La table basse « Vuoristo » (montagne en finnois) est une interprétation personnelle du massif montagneux finlandais. Le plateau évoque un ciel nuageux traversé par quelques sommets enneigés. Ceux-ci sont représentés sous forme de cônes réalisés en roche de Volvic. « Ces formes ascensionnelles sont récurrentes dans mon travail, précise le designer. La notion d’élévation m’intéresse. »

Mon actualité…

Je participe aux salons suivants :

Mes partenaires d’exposition/vente : Galerie Virginie Baro (Bayonne) – Galerie Oode (Amsterdam) – Mobilia (Amsterdam) – La petite conciergerie (Paris)

Contactez-moi — Rejoignez-moi…

Fabien
Barrero-Carsenat

Studio Fabien Barrero+Carsenat
Lieu-Dit Baran, 24220 Castels

Accueil client : Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h – le samedi de 10h à 16h.

Étude et devis gratuit.

© Photos Laurent PAREAU – www.laurentpareau-photographies.fr