Quand le bois se conjugue avec la photo…

Léa et le bois, c’est une histoire qui remonte à la petite enfance, à l’époque où ses parents restauraient la maison familiale. « Je les regardais faire avec beaucoup d’attention, se souvient-elle. Parfois, il m’arrivait même de mettre la main à la pâte. C’était un jeu pour moi au départ. » À cinq ans, la fillette commande alors au père Noël sa première caisse à outils dans l’intention de confectionner nichoirs et mangeoires pour les oiseaux. À 14 ans, elle construit son premier meuble en découpant ses panneaux au moyen d’une scie circulaire. Ses outils, elle les range dans la plus grande armoire de sa chambre, comme un trésor disponible à volonté. Embrasser la profession d’ébéniste semble alors couler de source. Et pourtant, la jeune femme se destine à une autre carrière, qui lui permettrait de concilier ses multiples centres d’intérêt : architecte d’intérieur. « Ces études, précise-t-elle, requéraient l’obtention d’un Brevet des Métiers d’Art. J’ai donc tout naturellement choisi l’ébénisterie car le travail du bois m’était déjà familier. Une fois dans cette filière, j’ai compris que je pourrais m’exprimer librement, sans me sentir enfermée ou limitée. J’avais trouvé ma voie. »

Pour autant, comme elle le confie volontiers, le bois ne sera qu’un prétexte à créer : « Bien sûr, c’est un matériau noble, mais je ne le sacralise pas. En ce qui me concerne, être ébéniste, ce n’est pas travailler le bois, c’est construire un ouvrage à base de bois. » Du bois régional le plus souvent, mais aussi, parfois, des essences précieuses telles que les palissandres à la texture dense, l’ébène et le bois de rose. Mais son rapport à la matière ne s’arrête pas là, puisqu’elle introduit dans ses ouvrages aussi bien du cuir, du métal et du verre que de la nacre, de l’os, des résines et des textiles, « afin, dit-elle, d’être dans un apprentissage permanent basé sur de multiples expérimentations ». Un autre trait caractéristique de Léa est sa passion pour la photo, qu’elle exploite également dans son travail : « Il s’agit principalement de clichés macro sur les thèmes de la nature, en couleur ou en noir et blanc, imprimés sur plaque de métal ou de verre. Une photo peut m’inspirer la forme d’un meuble, et inversement. » Quant à la nature, elle reste la source d’inspiration majeure de l’ébéniste, qui a choisi de s’installer dans la petite commune verdoyante de Montazeau, nichée dans le Périgord pourpre : « Ce bonheur de vivre à proximité immédiate de la nature me pousse à créer, c’est mon moteur. »

Quand on lui a proposé de faire partie de l’aventure AMI Design, Léa y a vu l’occasion rêvée pour sortir des sentiers battus et se remettre en question : « Dans mon atelier, je travaille toujours seule, ce qui me plaît bien, mais faire partie d’un groupe amène une autre dynamique, souligne-t-elle. Je vois dans ce projet toute la richesse de nos savoirs réunis et la possibilité d’accéder à des sommets que seuls, nous mettrions des années à atteindre. »

Diplômée des écoles d’ébénisterie (CAP et BEP) au Lycée Professionnel Charles Cros en 2007. Obtention d’un Brevet des Métiers d’Art ébénisterie au Lycée Professionnel de Thiviers en 2009.

  • Premier Prix de l’Artisanat délivré par le Rotary Club de Ste-Foy-la-Grande en 2013.
  • Lauréate du Prix de l’Artisanat d’art en 2014 (Nouvelle-Aquitaine).
  • Titre de « Maître Artisan d’Art » en 2015.

© Loïc Mazalrey

Exemples de créations…

Cette console demi-lune, qui s’accroche au mur, a été réalisée avec du sipo, un bois exotique brun rosé. Le plateau est une photo macro d’une toile d’araignée avec des couleurs saturées.

« Complétude » : ce coffret secret rotatif, qui comprend des incrustations de nacre et des filets de marqueterie, se compose d’ébène, d’érable sycomore et d’érable moucheté. Cette réalisation, à laquelle a collaboré le célèbre graffeur Jon One, s’est étalée sur 5 mois. À l’heure du numérique, ce coffret commandé se destine à la conservation de correspondances écrites, de lettres d’amour…

Mon actualité…

Retrouvez-moi en octobre au Salon des Métiers d’Art à Arès (33740)

Toujours en octobre, je vous accueillerai au Salon de la Maison et de la Décoration à La Rochelle.

Contactez-moi — Rejoignez-moi…

LÉA PACK

La Douelle, 24230 Montazeau

Accueil client : Du lundi au vendredi sur rendez-vous de 9h à 12 h et de 13h à 18h.

Étude et devis personnalisés.

© Photos Laurent PAREAU – www.laurentpareau-photographies.fr